à Troyes, pour l'assemblée générale des AOP laitières de France

05.10.2012 -

Chaque année, les produits laitiers (fromages, beurres, crèmes) qui disposent ou demandent une Appellation d'Origine Portégée se retrouvent pour deux jours d'information, de débats et de visites. En 2012, c'est le Chaource qui a accueilli ses 49 collègues du CNAOL - le Comité National des Appellations d'Origine Laitières. Fromagers, affineurs, éleveurs, animateurs... tous étaient réunis les 20 et 21 septembre pour parler des enjeux pour nos produits sous AOP.

Pour remonter aux origines du fromage et du lait qui a permis de le fabriquer, l'AOP régit l'alimentation des vaches, chèvres et brebis. En effet, ce qu'elles mangent, influence le goût et la typicité de nos produits. Le premier thème de l'assemblée générale était donc l'autonomie alimentaire, ou comment nourrir les animaux avec un maximum de produits de la ferme et de la zone d'appellation, en plaine comme à la montagne. Mieux valoriser les prairies et le pâturage, produire et sécher de la luzerne en remplacement du soja venu d'ailleurs, les initiatives ne manquent pas pour renforcer le lien entre un produit et son terroir.

Des visites ont permis aux participants de rencontrer les éleveurs et les fromagers qui produisent le Chaource. Après cette première journée bien remplie, une soirée conviviale nous attendait à l'hotel de ville de Troyes, où le buffet de fromages a fait plus d'un heureux !

Le lendemain, au programme : réforme de la loi du Paquet Lait, loi européenne puisque l'agriculture est du domaine de la PAC (Politique Agricole Commune), elle devra être traduite en droit français. Grande première, les filière sous AOP auront la possibilité de gérer les volumes de fromages mis en marché. Eviter une croissance débridée permet de se concentrer sur la qualité de nos produits, et de rémunérer de façon stable les 13 000  personnes qui travaillent en fromagerie et les 45 000 éleveurs qui produisent du lait selon des règles strictes, partout en France. Comme le rappelle le Président du CNAOL, Patrice Chassard, une filière AOP responsable doit pouvoir collecter et valoriser le lait de tous les producteurs qui souhaitent s'impliquer. Si la gestion des volumes de lait AOP n'est pas directement inscrite dans la loi, certaines mesures ouvrent des pistes pour que producteurs de lait et de fromage continuent à construire ensemble, ce qui fait la force de nos filières. Livarot, Pont-l'Evêque et Camembert de Normandie ont apporté leur témoignage sur leurs projets d'organisation des 730 producteurs bas-normands, avec les neuf laiteries qui collectent leur lait AOP.

Il reste à remercier les acteurs du Chaource et l'équipe du CNAOL pour l'organisation de ces journées enrichissantes.

Le Chaource, produit entre Champagne (Aube) et Bourgogne (Yonne), est un cousin du Neufchâtel, fromage à pâte molle, à caillé lactique, à croûte fleurie. Sous cette croûte blanche et duveteuse, se cache une pâte délicieusement fine et fondante et des arômes de crème et de champignon frais relevés par une légère pointe de sel. AOC depuis 1970, le Chaource compte 80 producteurs de lait, 2 producteurs fermiers, 4 fromageries et 2 affineurs.

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez tous les mois de nouvelles recettes et les dernières actualités des Fromages AOP de Normandie

Besoins d’informations ?

Vous avez des questions sur un fromage. Vous souhaitez des renseignements sur unr producteur ?

Contactez-nous
Association des AOP - Livarot, Pont-l'Évêque, Camembert de Normandie Syndicat de Fromages - Neufchâtel AOC
Région Normandie Union Européenne Irqua Normandie Appelation d'origine protégée