Les Métiers de la filière : Eleveur, éleveuse

31.01.2014 -

Qui sont les hommes et les femmes qui font le Livarot, le Pont-l'Evêque et le Camembert de Normandie ? Dans nos fermes et nos fromageries, plus de 1800 personnes travaillent chaque jour avec exigence et passion. Première étape : les éleveurs et éleveuses qui produisent un lait de qualité pour nos fromages AOP dans 700 fermes de la zone d'appellation. 

« Savoir ce que devient mon lait me donne un but ! » Jean-François Hébert

Être éleveur en AOP, c'est souvent un héritage familial devenu une motivation personnelle pour valoriser son travail, et le travail ne manque pas pour répondre aux exigences du cahier des charges AOP et de qualité sanitaire du lait !

« l’AOP amène beaucoup de travail et de rigueur sur la qualité,
je tiens compte des besoins de la filière et des attentes des consommateurs.
Je suis fier de "mon" produit, nous et nos enfants en mangeons » Xavier De Boever

 

Parfois seul, souvent en couple, ou avec un salarié, ou un associé, le producteur de lait normand - 1 agriculteur sur 3 - élève en moyenne 56 vaches, avec 56 hectares de terre* (la surface occupée par la grande pyramide de Gizeh !). Du CAP à l'ingénieur agronome, les profils se diversifient toujours plus, et quand on parle d'éleveur, il ne faudrait pas oublier de parler « d'éleveuse », les femmes étant de plus en plus nombreuses dans la profession !

Même si son "bureau" est au seuil de sa porte, ce n'est pas un travail que l'on quitte le soir et le week-end : 7 jours sur 7, 24h sur 24, une vache peut avoir besoin de lui ! Sans l'amour du grand air et des animaux, difficile d'être l'éleveur qui va produire et équilibrer leur nourriture, entretenir leur logement, assurer leur reproduction, leur prodiguer des soins... Le sens de l'observation et l'expérience sont aussi importants que les connaissances acquises. Ce métier physique fait appel aux tracteurs et autres machines à traire, qui permettent avant tout de réduire la pénibilité du travail.

L'éleveur est à la fois très autonome, et très dépendant : des saisons, de ses terres mais aussi du cours du lait ! Car être éleveur, c'est aussi être chef d'entreprise et gestionnaire - les terres, bâtiments, animaux et matériels atteignent des sommes importantes - pour savoir se dégager un revenu. L'ordinateur et surtout le smartphone sont souvent à portée de main, pour rester ouvert sur le monde et s'adapter chaque jour, tout en gardant les pieds sur terre !

*Source : Chambre Régionale d'Agriculture Normande

Crédits photographiques : Ferme de l'Oraille, Ferme de la Croix Blanche

Abonnez-vous à la newsletter

Recevez tous les mois de nouvelles recettes et les dernières actualités des Fromages AOP de Normandie

Besoins d’informations ?

Vous avez des questions sur un fromage. Vous souhaitez des renseignements sur unr producteur ?

Contactez-nous
Association des AOP - Livarot, Pont-l'Évêque, Camembert de Normandie Syndicat de Fromages - Neufchâtel AOC
Région Normandie Union Européenne Irqua Normandie Appelation d'origine protégée